Forêt de Laigue et de Compiègne > Oise > Hauts-de-France

Accueil > Rénover le Prieuré de Saint-Pierre-en-Chastres

Rénover le Prieuré de Saint-Pierre-en-Chastres

Un projet au service du patrimoine, de l’éducation artistique et de la création

Convaincu que ce site important du patrimoine de la région méritait d’être protégée, restaurée et animée, le Festival des Forêts a en 2002 proposé de réhabiliter le bâtiment et d’aménager le site, à la fois pour les ouvrir au public et pour leur donner un usage pédagogique et artistique.

L’Agglomération de la région de Compiègne (ARC) a repris ce projet en négociant avec l’ONF un bail emphytéotique, effectuant des interventions d’urgence sur le corps principal en 2013 avant d’acquérir le site en 2019.

Une des dimensions du projet est la création, sur le site de l’église de l’ancienne abbaye, d’un théâtre de verdure destiné à accueillir des manifestations, notamment les concerts du Festival des forêts, ainsi que des activités pédagogiques qu’il réalise de mars à juin au profit des publics scolaires, dont des jeunes handicapés. L’ARC assure la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble du projet, mais a demandé au Festival des forêts d’assurer la conception du théâtre, dont il sera un des principaux utilisateurs, et de rechercher des financements complémentaires pour la concrétiser.

« Avec ce théâtre, le festival approfondira son identité, s’approchera de l’essence de son projet. En effet, une musique méritant le nom d’art contient quelque chose qui nous dépasse, qui entraîne notre esprit dans une harmonie à la fois cosmique et spirituelle. Tel est le sens du mot symphonie : accord du monde par le son, et c’est pour cela qu’Apollon a placé la lyre du défunt Orphée au firmament. Le théâtre de verdure unifie donc le contenant et le contenu, en faisant du cosmos la salle de concert.. »

Bruno Ory-Lavollée, président du Festival des Forêts

Sauvegarder le patrimoine en lui donnant une fonction artistique

Le projet proposé comprend ainsi :

  • l’aménagement du rez-de-chaussée et des sous-sols pour y mener au profit du public scolaire des actions de pédagogie de la nature et de la musique ;
  • la création dans les étages de quatre studios et d’ateliers permettant d’accueillir des artistes, pour des résidences allant de quelques jours à quelques semaines : selon une tradition qui passe par Nerval, Corot, Léo Delibes, les impressionnistes, Martinu … la forêt inspirerait des créations, et le festival bénéficierait du travail approfondi que des interprètes effectueraient dans ce lieu ;
  • la mise en valeur du site et de ses richesses, propres à attirer le promeneur et le randonneur : ruines, deux des plus vieux arbres de la forêt, souterrain, source, et à proximité : étangs Saint Pierre, Pavillon Eugénie, parcours d’acrobranches et sentiers de découverte ;
  • la création de théâtres de verdure pouvant accueillir des spectacles au coeur de la forêt, tant ceux du festival (qui ne cessera pas pour autant de faire étape dans les autres communes du massif forestier) que d’autres organisateurs.

Les dimensions économiques et sociales du projet

Au-delà de l’objectif d’assurer la pérennité d’une pièce importante du patrimoine de la région, la réhabilitation de St Pierre en Chastres participe à deux autres buts d’intérêt général :

  • le développement économique par une offre touristique étendue sur l’année (grâce notamment aux « Bains de forêt musicaux », alliant musique, nature et ressourcement, créés par le Festival des Forêts)
  • l’insertion professionnelle de chômeurs de longue durée ou de publics en difficulté (chantiers d’insertion…)

Mieux exploiter le potentiel touristique du territoire, pour en faire une source de création d’emplois, fait partie des priorités de l’Agglomération en matière de développement économique. Eloignés d’environ 3 à 5 km de Pierrefonds et de son château, les environs de Vieux-Moulin forment à cet égard une zone à fort enjeu : on y trouve le village de caractère de Vieux-Moulin, ses restaurants, les étangs de St Pierre, les aménités qui y sont proposées (pêche, espace de loisirs), le pavillon Eugénie, témoin original du second Empire, un parc « Grimp à l’Arbre » et des sentiers de découverte botanique dans la forêt, qui est particulièrement belle dans ce secteur.

La mise en valeur du site de St Pierre-en-Chastres va relier et rendre visibles cet ensemble de curiosités et de services, où se mêlent nature et patrimoine, activité de loisirs et de culture, créant un nouveau pôle d’attraction touristique.

Au sein du projet global décrit ci-dessus, l’aménagement du théâtre de verdure constituera une nouvelle étape – après les travaux d’urgence effectués sur le bâtiment principal – de la renaissance de ce patrimoine longtemps délaissé. Elle fera progresser fortement l’attractivité et la notoriété du site : tout naturellement, l’ouverture du théâtre et les spectacles qui s’y dérouleront vont en faire un des sites de la forêt où que l’on connaît, dont on parle et où l’on se rend.

Le théâtre de verdure va donner au Festival des forêts un nouveau lieu qui sera en adéquation parfaite avec son projet de mêler musique classique, forêt et patrimoine bâti. Il renforcera l’image singulière du festival et sera un atout pour son développement auprès des publics les plus divers : mélomanes, mais aussi randonneurs et touristes fréquentant cette partie remarquable du massif.

Enfin, le festival ouvrira l’accès du théâtre de verdure à d’autres acteurs culturels et d’autres projets, sans exclusive de genre ni d’esthétique. C’est donc l’activité culturelle du territoire dans son ensemble qui bénéficiera de cette réhabilitation et de cet équipement.

Première tranche pour l’ouverture du théâtre de verdure

Le projet global de réhabilitation du site de St Pierre en Chastres a été élaboré par MM. Damée et Simon. Il a fixé les grandes lignes de l’aménagement du site autour des bâtiments réhabilités, et fixé l’espace dévolu au théâtre de verdure.

Une étude d’avant-projet portant sur la conception particulière du théâtre de verdure a ensuite été commandée au cabinet d’architecture Arval qui a été élaboré par Mme Hafsa Devauvre, dont l’esprit est celui d’une intervention minimale, très respectueuse du site.

La réalisation complète du théâtre comportant toutes les fonctions associées à ce nom s’étendra sur plusieurs années.

L’exécution du chantier a nécessité que soient franchies les étapes suivantes :

  • la mise en sécurité des ruines, dont l’ARC exerce la maîtrise d’ouvrage achevée en 2020 ;
  • le diagnostic archéologique prescrit par le préfet de Région et confié à l’INRAP en 2017 ;
  • l’obtention en 2020 des autorisations réglementaires d’effectuer les travaux, qui passent notamment par un avis conforme de l’architecte des Bâtiments de France.

La première tranche du théâtre de verdure permettant son ouverture est réalisée avec les subventions du Conseil départemental, de l’ARC ainsi de d’un mécénat du fonds de dotation du Crédit Agricole Brie-Picardie.

Une seconde tranche, sous maîtrise d’ouvrage de l’ARC, dans le cadre du dispositif INTERREG, devrait permettre d’étendre la saisonnalité de fréquentation du site sur l’ensemble de l’année (acquisition de scène et structures scéniques démontables, acquisition de chaises, d’éclairages, aménagement de loges… ainsi que dans l’environnement immédiat du théâtre, l’aménagement complet de l’accès piéton depuis le pied de la colline où les spectateurs seront invités à garer leur voiture.

COVID 19 : Nos engagements pour vous accueillir

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Afin d’assurer la sécurité des spectateurs, des artistes, bénévoles et salariés, le Festival des forêts a adapté sa programmation et son organisation.