21 juin · 16 juillet 2017

Forêts de Laigue et de Compiègne

Oise Picardie · 03 44 40 28 99

Juin 2017 »
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18

Chemins de traverses

Samedi 15 Juillet 2017 18h
>
Pierrefonds - Eglise Saint Sulpice

Artistes

Vincent Crosnier, orgue

Présentation

Un parcours musical à travers les siècles et l’Europe, qui fera chatoyer les couleurs de l’orgue de Saint-Sulpice, copie de celui de la Chapelle Royale de Versailles, en alternant des pièces à découvrir et des piliers du répertoire, comme le Cappricio de Frescobaldi sur le chant du coucou ou l’incontournable Bach.

Programme

18h Récital d'orgue

 

Vincent Crosnier, orgue

 

Girolamo FRESCOBALDI : Capriccio sopra il Cucho
Louis COUPERIN : Fantaisies
Johann Jacob FROBERGER : Ricercare VIII
François ROBERDAY : Fugue V
Jean-Louis FLORENTZ : Prières et chant
Louis MARCHAND : Extraits du Premier Livre d’orgue
Christophe MARCHAND : Extraits de Praxipode
Georg MUFFAT : Toccata XI
Jean GUILLOU : Extraits des Pièces furtives
Johann Sebastian BACH : Inventions, Prélude et Fugue du Clavier bien tempéré
 
Tarif B
Normal : 22 €
Réduit : 20 €
Adhérent : 17 €
Gratuit pour les moins de 12 ans

Lieu

ÉGLISE SAINT SULPICE DE PIERREFONDS
L'église Saint Sulpice fut fondée entre 1060 et 1070 par Nivelon, premier seigneur de Pierrefonds. Saint Sulpice était archevêque de Bourges, né à Vatan en Berry au VIe siècle et conseiller de Clotaire II qui le fit évêque en 624. A l'époque il existait deux autres églises à Pierrefonds : la chapelle Saint Mesne, vieille et trop petite et l'église Saint Jacques sans doute située à l'emplacement de l'ancien hôtel de l'enfer (rue Courtil Maine).
De l'époque romane il ne reste plus que la crypte. Nivelon Ier, mort en 1072, y est enterré dans le bas-côté droit, une inscription en latin permet de l'identifier. Une fontaine se trouvait au milieu de la crypte, son eau était réputée pour guérir des fièvres. L'église avait donc aussi une fonction de pèlerinage, l'accès se faisant par deux escaliers, l’un situé dans le bas-côté droit, le deuxième dans le bas-côté gauche. Sur cette fondation romane fut construite l'église supérieure qui a été remaniée à différentes époques. Le plan terminal est assez particulier dans la mesure où le clocher ne se trouve pas en façade ou à la croisée du transept mais au bout de la nef gauche, il a d'ailleurs certainement été édifié avant celle-ci.
La charpente du chœur a été rehaussée, elle est en châtaignier. L'église a subi au fil du temps de multiples dégâts notamment pendant la première guerre mondiale où le chœur fut éventré. Il ne reste plus qu'un seul vitrail d'origine. L'autel date du XVIIIe siècle, il est en marbre rouge d'Italie et comporte les motifs traditionnels : feuilles d'acanthes, moulures et coquilles. Il fut démonté pendant la seconde guerre mondiale.
L'orgue actuel remplace celui qui fut offert par l'Impératrice Eugénie, il a été acquis par la commune en 1978.
C'est une reconstitution d'un orgue de la fin du règne de Louis XIV, il permet d'écouter les musiques baroques des XVIIe et XIIIe siècles.

Comment venir

- Navettes gratuites

Assurées pour chaque manifestation hors de Compiègne.

Valable uniquement pour les randonnées et concerts.

Réservation obligatoire 24h maximum avant le concert au 03 44 40 28 99

Départ de la gare de Compiègne 1h avant le début de concert

Départ de la place de l’Hôtel de Ville 1h15 avant le début du concert

 

- En voiture

Depuis Paris : Autoroute A1, direction Lille

Sortie n°9 – Compiègne Sud, puis direction Compiègne

Depuis le Nord : Autoroute A1, direction Paris

Sortie n°11, Compiègne Nord, puis direction Compiègne.

«